Catégorie: Post Dubstep

Jackson & His Computerband : Glow

998254_10200603600667323_1291143933_n

 

Ah l’épreuve difficile du second album, Jackson Fourgeaud n’y échappe pas avec cet étrange Glow.  On a reçu le disque, on l’a écouté cet été, on a bien grimacé.  On l’a réécouté une seconde fois, on a rien compris. En général un album dont on ne comprend pas grand chose peut s’avérer formidable après coup, ici ce n’est pas le cas. Aucun désir d’y revenir mais le questionnement est total. A qui s’adresse ce disque ? Aux mineures du Social Club ? Aux stagiaires de l’IRCAM ? Aux auditeurs du Mouv’ ? Qu’a voulu dire ici l’auteur de l’increvable Radio Caca ?  Est-ce un suicide commercial ? Pourquoi une pochette aussi immonde ? Autant de questions …

Ben UFO : Fabriclive 67

fabriclive-67-ben-ufo-packshot

 

 

 

Tracklist
01. Mix Mup – Dub
02. Delroy Edwards – Feelings
03. Pev & Kowton – Raw Code
04. Tim ‘Love’ Lee – The Tortoise (Sex Tags Mania NYC Mix)
05. Elgato – Zone
06. Gesloten Cirkel – Twisted Balloon
07. Chicago Skyway – It’s OK
08. K Hand – Project 5 (Untitled B1)
09. Fluxion – Pendoulous
10. Minimal Man – Consexual
11. Jam City – Club Thanz
12. Herbert – Take Me Back
13. Lowtec – Looser
14. Pearson Sound – Clutch
15. Mr. Fingers – I’m Strong (Instrumental)
16. Shackleton vs Kasai Allstars – Mukuba Special
17. Kyle Hall and Kero – Zug Island
18. Circuit Breaker – Ping
19. Osborne – Bout Ready to Jak (Shake Remix)
20. Juniper – Jovian Planet
21. A Made Up Sound – Malfunction (Despair)
22. Grain – Untitled
23. Bandshell – Perc
24. Blawan – And Both His Sons
25. Pangaea – Release
26. Joe – Studio Power On
27. Floating Points – Danger (Locked Groove)
28. Grown Folk x Main Attrakionz – I.C.E. (Kuedo Remix)

Karenn (Blawan & Pariah) : Sheworks 004

 

Karenn alias nos chers et tendres Blawan et Pariah poursuivent leur boulot de dynamitage de ce que l’on nommait encore il y a peu le post-dubstep et s’aventurent dans le marasme techno, peut-être la post-techno. Non loin de la montée en puissance de l’esthétique noire des Regis, Silent Servant and co, les petits anglais réinventent un langage de techno cradingue de hangar proprement hallucinant. Pendant ce temps là en France la masturbation ne cesse de rendre sourd.