Charles Manier : Luxus Steroid Abamita (2017)

 

Notre bon plan week-end post-canicule. Après l’orgie de brumisateurs, de boules vanille-fraise et de bossa-nova, on ressort son pull St James et on fait la gueule en écoutant Coil. On n’est pas bien là avec Charles Manier, détendu du synthé, au calme à la maison entre une boîte de mouchoirs et du paracétamol?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s