R.I.P Pierre Vassiliu

115180212

 

Presque chaque année c’est un peu la même histoire, ceux qu’on aiment partent souvent l’été, on devrait s’y faire mais non. Nino Ferrer, William Burroughs, voire Bacall récemment, on a en tête les couvertures de Libé et la mine un peu déconfite devant le kiosque de la gare en espadrilles. Pierre Vassiliu vient de s’en aller, et derrière lui, à l’instar de Nino, le moustachu laisse une triplette de singles dévastateurs, en atteste cet indépassable « Film ». Ironie du sort, la chaude poésie de Vassiliu venait de caresser les oreilles des lecteurs de ce blog il y a peu avec sa grande Vadrouille à Montpellier, ou encore la très solaire Marie en Provence… On pensait sérieusement interviewer le bonhomme pour un dernier baroud, il n’en sera rien, reste ces grandes chansons, à fredonner le sourire en coin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s